Navigation – Plan du site
Pratiques

Les apports de la plate-forme Archéopuits

Jean-Marc Fémenias, Christophe Tardy et Rémi Chantant
p. 162-163

Texte intégral

1Les moyens utilisés jusqu’à la fin des années 1990 ne pouvaient assurer les garanties suffisantes de sécurité dans les actions de descente dans les excavations, de remontée des déblais issus du remplissage et d’évacuation des eaux de pompage. Lors des campagnes de fouille entamées en 1999 au Moulin du Fâ (Charente-Maritime), sous la direction d’Alain Bouet, Jean-Marc Féménias, archéologue amateur et marin-pompier, attire l’attention sur l’impérieuse nécessité d’établir des règles propres à la recherche archéologique dans les puits. Un prototype de plate-forme en tubes d’échafaudage est élaboré en 2002 sur la fouille de Constantine (Bouches-du-Rhône). L’investissement est suffisamment important pour motiver la création de l’association Archéopuits et la mise à disponibilité d’une personne en permanence au fonctionnement de celle-ci. Ce dispositif est utilisé ensuite lors de nombreuses fouilles programmées sur des sites comprenant des puits [ill. 1], ce qui a permis de démontrer le potentiel scientifique de ce type de structure, de revoir l’interprétation de certains sites (comme celui de la petite agglomération routière gallo-romaine d’Ambrussum [Fiches, 2012]), de perfectionner les procédures, en relation avec les règles de sécurité strictes appliquées en archéologie préventive [ill. 2], et le protocole de la fouille manuelle des puits et des plateaux techniques afférents. Sur les chantiers archéologiques de l’A75 (Fabre et al., 2009), entre Béziers et Pézenas, et du parking Jean-Jaurès à Nîmes (Breuil et al., 2014), a été systématiquement mis en place un protocole de tamisage des sédiments sur site, dès la sortie du puits, ainsi que le traitement rapide des mobiliers fragiles et gorgés d’eau qui en étaient extraits. Par voie de conséquence, c’est tout un cortège d’études spécialisées qui a découlé des nombreuses découvertes, réalisées en lien avec le grand intérêt chrono stratigraphique des comblements issus de ces ensembles clos et profonds et la qualité souvent inégalée de préservation de ses mobiliers en contexte humide.

1. Localisation des interventions de 1999 au début 2014.

1. Localisation des interventions de 1999 au début 2014.

F. Robin et O. Mignot

2. Prévention des risques dans la fouille du puits.

2. Prévention des risques dans la fouille du puits.

F. Robin, F. Guériel et C. Tardy

2Si tous les puits ne sauraient être fouillés au moyen de cette méthode, l’utilisation de la plate-forme se justifie particulièrement dans certaines fouilles, notamment dans des contextes géologiques particuliers, avec des contraintes spatiales, des problèmes d’accessibilité aux engins mécaniques ou des enjeux de sécurité dus à la proximité de réseaux divers. Le protocole de fouille permis par l’usage de cette plate-forme amène, selon nous, à relever la structure et à appréhender son remplissage avec une précision d’observation bien plus importante et efficace qu’avec la fouille à la pelle mécanique ; notamment en ce qui concerne l’exploration du conduit du puits, sa description et la compréhension de sa construction, le relevé topographique des mobiliers archéologiques et des études stratigraphiques fines, indispensables aux études paléoenvironnementales et, enfin, le prélèvement optimal des mobiliers fragiles.

Haut de page

Table des illustrations

Titre 1. Localisation des interventions de 1999 au début 2014.
Crédits F. Robin et O. Mignot
URL http://archeopages.revues.org/docannexe/image/651/img-1.png
Fichier image/png, 220k
Titre 2. Prévention des risques dans la fouille du puits.
Crédits F. Robin, F. Guériel et C. Tardy
URL http://archeopages.revues.org/docannexe/image/651/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 703k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Marc Fémenias, Christophe Tardy et Rémi Chantant, « Les apports de la plate-forme Archéopuits », Archéopages, 40 | 2014, 162-163.

Référence électronique

Jean-Marc Fémenias, Christophe Tardy et Rémi Chantant, « Les apports de la plate-forme Archéopuits », Archéopages [En ligne], 40 | avril-juillet 2014, mis en ligne le 01 juillet 2016, consulté le 24 août 2017. URL : http://archeopages.revues.org/651 ; DOI : 10.4000/archeopages.651

Haut de page

Auteurs

Jean-Marc Fémenias

Archéopuits

Articles du même auteur

Christophe Tardy

Inrap

Articles du même auteur

Rémi Chantant

Inrap

Haut de page

Droits d’auteur

© Inrap

Haut de page
  • Logo Inrap – Institut national de recherches archéologiques préventives
  • Logo Ministère de la Culture et de la Communication
  • Logo Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
  • Revues.org